An après la révolution, Sri Lanka asiste a una masiva fuite de ses cerveaux

Les interminables files d’attente devant les station-service de Colombo pour obtenir du fuel ou une bonbonne de gas ont disparu du paysage, l’electricité fonctionne sans intermittence, le front de mer, epicenter de la contestation baptisée l’Aragalaya, (« lutte ») a retrouvé ses allures coquettes. Il flotte un air de normalé sur la capital sri-lankaise, un après une protestation citoyenne historique, qui a contraint le puissant clan des Rajapaksa à quitter le pouvoir. El 13 de julio de 2022, el presidente, Gotabaya Rajapaksa, viajó a Singapur. Les images des Sri-Lankais investissant joyeusement sa résidence, se baignant dans sa piscine, wisent son lit, font désormais partie du passé. La colère des Sri-Lankais qui avait éclaté après des mois de privations dus à une gestion calamiteuse et à un endettement abyssal, semble avoir été muselée. Ranil Wickremesinghe, sucesor de Gotabaya Rajapaksa como presidente de la República, gobierna una importante fuerza armada, tuant dans l’œuf todos los intentos de protesta y utiliza una ley draconiana sobre la prevención del terrorismo.

Le chef de l’Etat s’attelle depuis un an à restaurer les finances publicques et à stabilir l’économie, qui avait touché le fond lorsque l’île, totalmente à court d’argent, a fait défaut sur sa dette extérieure (46 mil millones de dólares, hasta 41 mil millones de euros), el 12 de abril de 2022. Après plusieurs mois de negociations, le gouvernement a conclu, en mars, un plan de sauvetage avec le Fonds monétaire international (IMF) pour un prêt de 2,9 mil millones de dólares , au prix de réformes fiscals drastiques exigées par l’institution monétaire: supresión de las subvenciones al agua, la electricidad, le fioul, relayement de la TVA et de l’impôt sur les revenus, restricciones a las importaciones, mise en place d’un système de flottement pour la roupie, privatización de empresas públicas, reestructuración de la empresa. Le FMI supervisa la implementación de las reformas. Los 2.900 millones de dólares se vendieron en nuevos tramos durante cuatro años, y el instituto operará una revisión hasta los seis meses. El Banque centrale a cessé de faire convertirá el planche à billets.

Todas estas medidas de austeridad frappent de plein fouet the moyenne class et les pauvres, déjà lourdement éprouvés par la crise sanitaire due au Covid-19 et par la crise économique. Le pouvoir d’achat des habitants a fondu sous l’effet de l’inflation – 70 % en 2022 – et du doublement des prix de l’electricité et de l’eau, ainsi que du level des impôts. L’appauvrissement du pays est général. Les Nations unies évaluent à 3,9 millones de personnes, soit 17 % de la Population, le name of personnes souffrant d’insécurité alimentaire aiguë. Ce chiffre monte à 42 % parmi la población que trabaja en las plantaciones de té. Environ 62 % des ménages sont contraints d’emprunter, de vendre leurs biens, o de réduire les dépenses de santé et d’éducation. Pour l’opposition, le plan de sauvetage du IMF est un mauvais accord, signé sur le dos des pauvres.

Il vous reste 72,35% de cet article à lire. La suite está reservada para suscriptores.