une attaque massive sur l’oblast d’Odessa a fait trois blessés pendant la nuit

Attaque massive sur l’oblast d’Odessa pendant la nuit, trois blessés

Kiev a déjoué des attaques de missiles et de drones russes sur l’oblast d’Odessa, dans le sud du pays, dans la nuit de dimanche à lundi, lors desquelles trois personnes ont été blessées. « L’ennemi a attaqué la région d’Odessa trois fois pendant la nuit, [recourant à] deux vagues de drones d’attaque, un total de quinze [drones], et huit missiles » de type Kalibr, a déclaré le commandement opérationnel ukrainien pour le sud du pays sur Telegram, en ajoutant que toutes les attaques avaient été déjouées par la défense aérienne.

Selon l’armée de Kiev, le dortoir d’un établissement de formation ainsi qu’un magasin ont été endommagés par des débris résultant de la destruction de missiles « dirigés vers le centre d’Odessa ».

« Trois employés du supermarché ont été blessés », selon de premières informations et ont reçu une assistance médicale, a fait savoir le commandement. Des fenêtres, des balcons de plusieurs bâtiments, ainsi que des voitures garées à proximité ont également été endommagés par « l’onde de choc » et deux incendies ont éclaté, a affirmé l’armée.

Dans des photos et vidéos publiées sur Telegram par l’armée, des pompiers tentent d’éteindre les flammes hautes embrasant ce qui apparaît être un magasin d’où s’échappe un important panache de fumée.

Le nombre d’attaques en mer Noire a augmenté de part et d’autre ces dernières semaines. L’armée russe a ciblé à plusieurs reprises la ville portuaire d’Odessa, mais aussi les ports fluviaux d’Izmaïl et Reni, des attaques dénoncées par Kiev comme un moyen d’entraver ses exportations.

A la mi-juillet, Moscou avait mis fin à l’accord qui permettait aux céréales ukrainiennes, depuis l’été 2022, de quitter les ports du sud du pays malgré le blocus mis en place par la Russie. Moscou avait ensuite averti que tout navire se rendant vers les ports ukrainiens ou les quittant serait considéré comme une cible potentielle. Kiev avait réagi en affirmant la réciproque pour les navires russes.